Titre du site

Requins à La Réunion

-une tragédie moderne-

Requins en Nouvelle-Calédonie, une (nouvelle) tragédie moderne ?

(Chaque phrase en bleu renvoi à une lien internet)

Comprendre le passé pour mieux gérer le présent et anticiper le futur…

Il y a cinq ans en 2011 lorsque survinrent les premières attaques dans des zones balnéaires très fréquentées à la Réunion, les lanceurs d'alerte passaient pour des fous : tous les témoignages étaient systématiquement critiqués... tout le monde riaient à l'évocation d'une aggravation et ... de la fermeture de l'océan...

Non, la Nouvelle-Calédonie CE N'EST PAS la Réunion, qui elle est une île jeune avec des fonds abrupts et qui détient la moitié des records mondiaux en pluviométrie.

Mais la Nouvelle-Calédonie ce n'est pas Hawai non plus où il n'y a pas de requins bouledogue...

Car le danger chez vous ne provient pas d'un requin tigre au comportement déviant (s'approche de la côte en plein jour) qui désormais à mémorisé un lieu où il a trouvé de la nourriture...

Le danger vient des bouledogues présents chez vous, dont la population pourrait être en cours de développement, et que l'on voit appâtés telles des gros toutous dans le port de Nouville... et désinhibés vis-à-vis des humains.

Les bouledogues sont considérés, à juste titre, par les Brésiliens de Recife comme un fléau... apparut là-bas au début des années 1990... avec un taux de reproduction inquiétant (jusqu'à 14 petits tous les deux ans, maturité sexuelle à 5/6 ans) particulièrement agressif et déterminé (50 % des attaques sont mortelles à Recife, 25 % à l'île la réunion, et seulement 1,5 % pour Hawaï confronté uniquement à des requins tigres)

Non, le vrai problème en Nouvelle-Calédonie, c'est probablement la législation la plus rigoriste de la planète qui a été imposée sans réelle consultation alors même que il n'y a jamais eue de surpêche, notamment de requins...

 

 Enfin, pour finir, nous avons échangé, le jour même de l'attaque de Poe, samedi 9 avril 2016, avec la sous-préfète de Saint Paul Chantal Ambroise (qui gère le risque ici depuis septembre 2012) lors de la manifestation en hommage à Elio. Elle était en compagnie d'un conseiller de Manuel Valls (M. Frédéric POTIER, Conseiller technique outre-mer)

Au courant de ce drame, nous avons évoqué votre situation, et sa réponse à été surprenante, car ils suivent de très près ce qui se passe chez vous :

" nous avons vu ça, et nous allons pouvoir-pourquoi pas-faire profiter la Nouvelle-Calédonie de notre expérience" (car c'est un cheval de bataille ici : que le modèle réunionnais serve d'exemple, ce qui est déjà le cas pour l'Australie et l'Afrique du Sud qui ont repris certains de nos concepts notamment les smart drum lines)...

En réponse, nous avons manifesté notre inquiétude en indiquant que la législation (voir le lien ci-dessus des affaires maritimes) en précisant qu'en aucun cas il est prévu de toucher à des requins... même dangereux...

Leur réponse a été unanime : "..........." avant de passer à autre chose...

Car ils savent bien qu'il a fallu quatre années pour amorcer une politique publique à l'île de la Réunion alors qu'il n'y avait pas ici de loi qui empêchait de toucher à la moindre dendrite de requins.

 De même, ils savent également que cela va être très compliqué pour modifier ce texte en faveur d'une protection intégrale des requins… D'autant que PEW (méga O.N.G.E. qui a transformé les 1,4 km millions km2 de ZEE Néo-Calédonienne en sanctuaire requin en 2013) veille au grain et vient de se prendre un sérieux revers le dimanche 10 avril 2016 à Tahiti !

Hors de question de lâcher un acquis majeur dans la conquête des océans... car réautoriser la pêche de quelques squales dangereux, c'est mettre à terre l’étendard de la protection des océans, et aussi leur machine médiatique qui tend à faire accepter la dévoration en la rendant ridicule (comparaisons absurdes avec des tueurs improbables tels que les noix de cocos, les moustiques, les autruches, la foudre etc.)

 Bon courage aux Calédoniens en tout cas... même si la situation est encore vraiment loin d'être aussi inquiétante qu'à l'île de la Réunion.

En attendant, en 2016 la Nouvelle-Calédonie est pour l'instant NUMÉRO 1 des attaques mortelles de la planète (une sur une)... (après une 2ème place ex æquo pour l'année 2015)

 Pour rappel, trois des six attaques mortelles recensées sur la planète pour l'année 2015 ont eu lieu... en France...

2 à l'île de la Réunion et 1 en Nouvelle-Calédonie... sans parler d'une quatrième attaque mortelle française survenue en avril 2015 sur un pêcheur tombé à l'eau à Tahiti, et non recensée par l'institut de référence.

Nous n'irions pas jusqu'à dire qu'il y aurait un lien même fortuit avec la politique requin du gouvernement français qui, sous la houlette d'une puissante O.N.G.E. américaine, a placé 6,1 millions de kilomètres carrés en sanctuaire qu'un en 2012 et 2013… vraisemblablement à des fins géostratégiques

 

 

Liens incontournables :


 http://atlas.bluelobby.eu/2014/06/enjeux-geostrategiques-du-pacifique.html

http://histoire-geo.ac-noumea.nc/spip.php?article468 (l'avenir de l'exploitation des fonds marins est évoqué en annexe)

Et aussi :

 http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-bref-nouvelle-caledonie-nouveau-sanctuaire-requins-46121/

http://www.biodiversite.nc/Pew-felicite-la-Nouvelle-Caledonie-pour-son-ambitieux-projet-de-Parc-Marin_a358.html

Nicolas Hulot aura fini par annuler son déplacement en Nouvelle-Calédonie, qui devait être effectuée à la suite de sa visite à l’île de la Réunion en juin 2014. Source : http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/2014/06/23/nicolas-hulot-annule-sa-participation-au-sommet-oceania-21-163347.html

http://archives.caledosphere.com/2014/06/23/absence-de-nicolas-hulot-un-camouflet-pour-lecren/

http://archives.caledosphere.com/2014/06/30/oceania-21-cree-du-vent/

ou encore :

https://leveilcaledoniendotcom.wordpress.com/2014/06/29/le-parc-naturel-de-la-mer-de-corail-coquille-vide-ou-manipulation-neocoloniale/