Titre du site

Requins à La Réunion

-une tragédie moderne-

Phrases homepage

« vibrant et rigoureux » Journal Sud-Ouest du 17 janvier 2016

« permet d’y voir plus clair » Surfer’s Journal mars 2016

« ouvrage authentique » Journal Sud-Ouest du 12 février 2016 

« une analyse qui ne correspond pas aux poncifs véhiculés dans la presse généraliste » Blog surf prévention janvier 2016

« Un document choc » France O émission Couleurs Sport janvier 19 février 2016

« Excellent ouvrage» Trails" n°117 juillet 2016

Couverture de l'ouvrage"Ce livre présente une approche de la crise requin sous l’angle d’une histoire vécue. Il y a forcément un parti pris : celui du maintien de l’accès à l’océan avec un risque acceptable, passant par un retour à une pression anthropique localisée. Celle-ci demeurant aussi incontournable que taboue, à l’heure où la protection des océans - et de son emblème le requin -  est devenue une des grandes causes éthiques planétaires.

Ce récit n'a pas la prétention de tout expliquer, ni de retracer l’ensemble des démarches et actions engagées par la multitude d’acteurs ayant œuvré pendant plus de quatre ans dans le cadre de cette thématique. Il s’agit d’apporter un éclairage factuel à tous ceux qui manqueraient d’éléments pour se positionner.

Loin de se réduire à une problématique localisée, il s’agit d’une véritable « crise de société », dans laquelle on retrouve une sorte de « choc des icônes » : - entre d’une part le requin, décrit comme essentiel au point d’en devenir sympathique, et dont l’idée de massacre symbolise la cupidité et les excès de l'humanité, dépassant la simple satisfaction des besoins. - et d’autre part le surfeur, perçu comme arrogant, égoïste et marginal, symbole du temps libre généré par le progrès et l’industrialisation, summum du plaisir…du superflu.  

Un requin qui mange un surfeur prend ainsi des allures de parabole moderne, où la Nature retrouvée réussit enfin à punir l’homme destructeur.

 C’est cet enjeu qui conduit à cristalliser les débats avec autant de passions dans nos sociétés occidentales : tuer pour un plaisir », constituant un comble inacceptable dans un contexte contemporain antihumaniste grandissant, qui ne semble plus tolérer désormais que la « chasse à l’Homme ».

-------

This book is a true story, a firsthand approach of the "shark crisis".

The bias of this approach is to try and maintain an open access to the ocean with an acceptable risk, through a localized anthropogenic pressure. 

This pressure, although unavoidable, remains a major taboo in a time where the protection of the oceans - and of their emblematic sharks - has become a major global ethical cause.

This book does not pretend to have all the answers regarding the shark crisis, or to retrace all the steps and actions taken by the multitude of actors who have worked for over four years on this thematic. 

The aim of this publication is to try and shed some factual light to all those who would lack the necessary information to have an educated opinion about this “Shark crisis”, and to help them to take a position about it.

Far from being a localized problem, this is a true societal crisis, a "clash of the icons":

- Between sharks (described as friendly and essential to the ecosystem and whose massacre symbolizes the greed and evil of humanity).

- And between surfers (perceived as arrogant, selfish and marginal, a true symbol of hedonism, leisure & free time generated by the capitalist economy).

In this context, a shark that eats a surfer will exemplify the revenge of "Mother Nature" against the “destructive Man”, a "payback time" tale of sorts...

It is this "new age” thinking of our modern western societies that crystallize so much passion into this debate.

Therefore, killing the epitome of nature's wilderness to accommodate a leisure activity becomes the height of barbarism and the paramount of infamy in this growing anti-humanist contemporary situation.

Indeed, it now seems that the only tolerated hunting is human hunting...

Presentation:

The author, Jean François Nativel, is a renowned and awarded figure in water sports. 

He is the founder of the first association for the prevention of shark attacks back in July 2011. In the early stages of the "shark crisis" he has launched a fight to legitimize the implementation of a public policy in response to the risk of shark attacks in Reunion Island.

 

(ce site est en cours d'aménagement, les fonctionnalités telles que la possibilité de commander en ligne, une édition numérique, une rétrospective de la crise en images etc. seront ajoutées au fur et à mesure des disponibilités des concepteurs. En vous remerciant pour votre compréhension)